Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Branched | June 22, 2017

Revenir en haut

Haut de page

Soyez le premier à commenter cet article

Un Belge invente le colis volant, livreur de drones

Un Belge invente le colis volant, livreur de drones

| Le 20 mars 2015

colifly droneC’est inédit. Le jeune Oscar Beermooten, étudiant en faculté de sciences cognitives à Liège, vient de réussir cette semaine les premiers tests grandeur nature d’une technologie en passe de révolutionner le monde du transport logistique : le colis volant.

« Je suis parti d’un principe simple », confie Oscar, 27 ans. « Déjà, de plus en plus de demandes d’achat de drones se font jour : comment les livrer eux ? Ensuite, beaucoup d’incidents survenus sur des drones, montrant que cette technologie n’est pas du tout optimale ». Un autre argument a pesé : « Nos profs et de nombreux experts disent souvent : il faut inverser le paradigme… Nous l’avons fait ! »

De fait, suite au déménagement d’une copine de la fac, Luce Van Poofordj, noyée de cartons et paquets divers, Oscar a la révélation : « Nous avons lancé des cartons et colis depuis la fenêtre de son appartement, au 4ème étage, car ils étaient bien trop lourds à porter… Résultat : ils se sont fracassés en bas, et leur contenu avec. Je me suis alors dit : et si on fabriquait des cartons volants, ce ne serait pas plus simple ? ».

Ainsi est né le Colifly : « un colis, paquet, carton équipé sur chacune de ses faces d’une hélice, assurant un vol stable par poussées convexes et inversées dans les 4 directions stationnaires ». Mieux : le colis est si puissamment héliporté, qu’il peut désormais supporter au-dessus de lui un drone, qui n’a donc plus besoin d’actionner son moteur.

Du coup, pourquoi maintenir un drone dans le dispositif de vol ? « Nos investisseurs nous l’ont conseillé, en terme de hashtag sur Twitter et Instagram : #drone est largement plus populaire ».

Un message, d’autres pistes

Il y a la technologie de Colifly, et puis il y a le message social et presque philosophique : « C’est symboliquement fort. Le petit, le ‘vu comme faible’, porte sur ses épaules le fort, le costaud. Une réflexion que mon produit se propose de faire méditer à la population du monde entier ».

Sur cette belle lancée innovante, Oscar s’est entouré d’autres élèves ingénieurs en déroute eux aussi, pour penser des produits tout aussi révolutionnaires dans le domaine des transports. Leur prochain coup par exemple ? « L’aéro-route, qui nous semble désormais un rêve tout à fait atteignable : des portions de route volantes, comme des barges, transportant plusieurs voitures et camions. Ca évitera ainsi l’usure des pneumatiques et des moteurs, et permettra de désengorger les embouteillages monstres, notamment en périodes de vacances scolaires ».

Email
Print
Plus dans App/mobile, Business
header CM chasse
Effrayé, il découvre que sa PME cachait un CM depuis 2 ans, et l’abat

Jean Pelebaff, 72 ans, patron de la Mecatro, une PME d'électro-mécanique à piston en Auvergne, a vécu un traumatisme terrible,...

visu SMS patrons via flickr IMTFI
Votre patron pourra aussi… écrire vos SMS à votre insu

Vous avez un téléphone portable professionnel ? Attention : car nos seulement désormais un patron pourra lire vos SMS à votre...

Fermer