Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Branched | September 26, 2017

Revenir en haut

Haut de page

Soyez le premier à commenter cet article

Predictive funding : 1 patron de start-up lève 500 M$ avant même de naître !

Predictive funding : 1 patron de start-up lève 500 M$ avant même de naître !

| Le 18 février 2015

pic spermatozoid by tonechootero on flickrC’est la nouvelle folie outre atlantique : le predictive business, ou encore nommé par les spécialistes assermentés predictive funding. Une discipline croisant data mining, extreme trading, crowdfunding et anticipation. Le principe est pourtant simple : des millions de données socio-financières sont brassées dans des serveurs informatiques géants dans la Silicon Valley, dès avant la naissance d’individus dits à « forte propension à commettre des performances financières remarquables ».

Ainsi, plus besoin de vraiment avoir une idée géniale un jour et de monter une start-up coûteuse pour décrocher la martingale : à savoir le gros chèque de la levée de fonds à plusieurs zéros. Désormais, on peut gagner tout autant en étant simplement très tôt repéré comme un « predicted performer ».

C’est ce qui est arrivé à Michael F. Jox, 0 ans, appelé à vivre un jour à Tampa. Celui-ci vient de recevoir de la part de business angels en vue la modique somme de 500 millions de dollars, lors d’un premier tour de table anticipatif et pré-natal. Son futur père Bod Wooldrow Jox, un modeste cadre dans l’industrie hygiénique, n’en revient toujours pas : « D’abord, je savais même pas que j’allais avoir un jour un fils. Mais quand j’ai reçu le mail du laboratoire qui m’a averti de mon predictive potentiel à avoir une relation sexuelle avec la secrétaire de l’accueil lors de la prochaine fête de Noël… ça m’a fait un choc ».

Passé la surprise, il a fallu réagir vite. Un rendez-vous avec un commercial de la Predictive Corp. permet de débroussailler le sujet. « Nous avons fait pré-évaluer son Q.I, et Michael flirte dans les eaux des 200-210… Mais nous n’imaginions pas que nous devions déjà pré-payer et annuler sa pré-inscription à Harvard et à Princeton. Ces 500 millions de dollars sont une aubaine : ils vont lui permettre de rembourser ses traites, pour payer ses prêts d’inscription en école maternelle, en primaire, au collège, au lycée puis à l’université, etc et ses prêts hypothécaires anticipatifs divers pour sa future maison, voiture, frais de santé et études des enfants, etc. ».

La vie « predictable »

Tout est en effet « predictable » dans ce mode de vie en société très organisé. En appliquant des ratios pondérés sur la base des minimas sociaux convergents, on peut ainsi prédire le nombre de salariés de la future entreprise de Michael, le nombre de futurs licenciements qu’il décidera au bout d’un an, la date approximative du dépôt de bilan, son taux de cholestérol et ainsi déjà payer à Michael ses futurs indemnités sociales compensatoires.

Une somme qui s’ajoutera aux 500 millions, mais dont il faut retrancher d’emblée quelques « outputs » financiers eux aussi « prédictables » : futur financement de son mariage, futur coût de son futur divorce, futur budget « médicaments pour dépressif », futures dépenses de soins capillaires suite à perte de cheveux, futur abonnement à Netflix, etc, etc.

Le reste de la somme une fois tous ces coûts enregistrés et les frais de la Predictive Corp. (25%) défalqués ? Le jeune futuro-entrepreneur non encore né aura le choix de l’investir… ou pas dans sa future start-up non créée, dont il n’a même pas encore l’idée. Tout un monde de possibles. L’American Dream 2.0 !

 

Email
Print
Plus dans Business
Dès qu'il commet un méfait, le patron se colore entièrement en rouge. Il est ainsi repérable.
La pilule qui affiche en 3D les grands patrons rouges de honte

Ce sont des petites évolutions qui parfois permettent de grands changements sociétaux. Ainsi de la "Red Pil X" du laboratoire...

fond fleurs jesuis
Il dépose les marques #JeSuis et #Jai à titre « humanitaire et désintéressé »

Les temps présents sont aux tags et aux marques. Anthony Cemerco, 26 ans, a déposé la semaine dernière en Charente-Maritime les...

Fermer