Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Branched | November 25, 2017

Revenir en haut

Haut de page

Soyez le premier à commenter cet article

Il dépose les marques #JeSuis et #Jai à titre "humanitaire et désintéressé"

Il dépose les marques #JeSuis et #Jai à titre « humanitaire et désintéressé »

| Le 22 janvier 2015

fond fleurs jesuisLes temps présents sont aux tags et aux marques. Anthony Cemerco, 26 ans, a déposé la semaine dernière en Charente-Maritime les marques #JeSuis et #Jai en prévision préventive de (je cite) « tous les futurs mouvements inter-humains liés à des tensions, problèmes sociaux, émeutes, conflits, guerres et actes de terrorisme, et aussi option sur les négociations syndicales. Cette liste n’est pas considérée comme exhaustive à date et pourra faire l’objet de contrats additionnels ».

Anthony se présente comme « un humaniste, un républicain qui veut protéger le genre humain de toutes les peines futures ». Il ajoute aussi, presque avec colère : « J’ai fait ceci pour protéger ces messages forts, pour à toutes fins utiles, les mettre à l’abri de toutes les exploitations commerciales non correctes futures ». Mais quand on lui fait remarquer que personne n’a enclenché pour l’heure de telle action, à part lui… il préfère interrompre là l’entretien.

Outre cette posture philosophique très marquée, notons qu’Anthony gère un commerce de coques de téléphonie mobile et cyber-café dans la banlieue de Royan; service relais colis la Redoute en week-end.

Si l’on saisit assez aisément la raison du #JeSuis, on comprend moins celle du #Jai… Pas Anthony : « Ben vu le contexte actuel et récurrent, on peut pas mal décliner de concepts derrière : #JaiPasDeBol #JaiLesCrocs #JaiPiscine #JaiMal, #JaiLaScoumoune, #JaiPasdAvenir, #JaiMalAuCul, etc, etc. C’est très imaginatif, y’a un gros potentiel ».

Démarches judiciaires en série

Anthony n’aime cependant pas qu’on lui barre la route. Quand ses copains du quartier des Petites Jonquetteries lui ont fait remarquer qu’un « autre lascar » avait peut être pensé déposer la marque #JePense, le jeune entrepreneur a vu tout rouge. Il a décidé de parler désormais par son avocate, Me Clémence Topika : « Il apparaît clairement la démarche gravement attentatoire au caractère de plein usage des droits commerciaux en référé de mon client, par apposition supplétive des 2 marques sus-mentionnées, pouvant prétendre à un sens commun référent voire à une publication philosophique quelconque ».

Un juge d’instruction et un conseiller littéraire ont été nommés sur ce dossier ardu, par demande expresse du Parquet de Ciré d’Aunis (17). Le binôme judiciaire aura notamment en charge d’enquêter sur les liens professionnels de M. Cemerco.

En effet, d’après médisances de voisinage, il semblerait que plusieurs autres commerces online se soient liés à M. Cermerco au sein d’une même holding : avec dépôt de noms de domaines internet, demandes de permis de construire de restaurants et hôtels, brevet pour un casque audio 3D, et même projet urbanistique de parc d’attractions thématique… Tous à titre « humanitaire et préventif », et pour surtout éviter « toutes les exploitations commerciales non correctes futures ».

Email
Print
Plus dans Business
pic cashmion v2
Cashmion : le VTC du transport de fonds !

Jason Michetard n'est pas un idiot. Cela fait un moment que cet originaire de Roubaix lit sur Twitter les trending...

Personne n'avait rien remarqué d'anormal...
Il croyait co-worker depuis 2 ans, mais était dans une simple salle d’attente

Etienne Moutiflot n'en a pas cru ses oreilles quand on lui a montré le panneau, accroché au dehors du local...

Fermer