Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Branched | November 21, 2017

Revenir en haut

Haut de page

Soyez le premier à commenter cet article

Le Youtuber gagne un séjour à Las Vegas et croit couvrir le CES 2015

Le Youtuber gagne un séjour à Las Vegas et croit couvrir le CES 2015

| Le 6 janvier 2015

CES youtuber v2 pic via techcocktail flickrUrsulien n’en croit pas ses yeux. Le jeune blogueur influent arrivé il y a 2 jours au CES de Las Vegas, n’y est pas du tout pour couvrir le salon comme il le pensait. C’est une terrible méprise.

Voici comment tout a commencé. Il y a un mois Ursulien reçoit un email assez bizarre, car rédigé en anglais. Or Ursulien ne lit pas bien l’anglais (il a pas eu le temps d’apprendre à l’école, il faisait déjà des vidéos Youtube pour faire marrer ses potes). Le mail dit : « You have win your ticket to Las Vegas, on the 2015 summit. Welcome in the USA ! See the attached files for further details ».

Sans plus de soucis, Ursulien continue ses petites affaires, et réalise divers vidéos sympas pour faire marrer ses copains : parmi eux le directeur marketing d’un grand fabricant de lessive industrielle, le CEO d’un éditeur de jeux éducatifs coquins pour adultes et enfin la directrice des ressources humaines d’un grand cabinet d’audit.

Beaucoup de potes, heureusement

Le 3 janvier pourtant, ça y est, il faut partir. Ursulien n’a pas de valise : pas grave il fait une vidéo pour un de ses potes, responsable des ventes chez « Case & Go ». Il n’a pas non plus de visa : pas grave, il fait un Vine à l’ambassade des USA, avec une de ses potes du bureau de l’immigration. « Les gens imaginent pas le travail. Ca s’fait pas comme ça en claquant des doigts », déclare t-il fin décembre au magazine « Entubers ».

Arrivé enfin à Las Vegas le 4 janvier, c’est là que les choses se corsent : Ursulien fait comme d’habitude, il passe devant tout le monde pour rejoindre le guichet VIP du CES 2015 et demande un café Macchiato XXL parfum Mojito. Et là soudain, l’hôtesse de service semble très gênée… non pas par son régime « ultra slim & big but » entamé la veille, ni par l’insistance d’Ursulien à tourner une vidéo ensemble au soir dans sa chambre « just for fun ». Mais plutôt par ce qu’elle voit à l’écran :   »Yes sir, can you stop filming me please ? We have your name on our files… but not for the same event. You’ve been registered on the CAS 2015 : the Conforama Auditorium Show ».

Patatras, pif-paf, la bévue ! C’est vrai qu’au printemps dernier, Ursulien avait besoin de refaire son salon et avait donc tourné une vidéo pour un pote du Conforama de Melun. Lequel l’avait, par erreur, inscrit au CAS 2015 pour le remercier de (je cite) « la qualité virale remarquable de la vidéo promotionnelle réalisée et le suivi client de la société Ursulinks & Co ».

Double contrat… et conséquences

Contacté par Branched, Ursulien, encore sous le choc et reclus dans sa chambre, a accepté de nous répondre : « Je suis vénère grave, je burn sur place. D’autant que le 1er jour, j’ai rien vu. Comme tous les blogueurs, réseauteurs, influenceurs, analystes, experts et aussi quelques journalistes… je ne suis pas allé sur le CES et y ai envoyé mes 2 assistants. Je suis resté moi au Casino pour jouer l’enveloppe remise par mon sponsor, et aussi au bar de l’hôtel. Je couvrais l’event quoi, côté coulisses, pour des futurs vidéos à tourner pour mes potes de l’hôtellerie de luxe et du jeu ».

Furibard, Ursulien n’en a pas moins dit son dernier mot. « Je vais tourner une vidéo de bad buzz et menacer les organisateurs du CES 2015 s’ils me donnent pas d’accrédit’. ». Nous prenant à part, un de ses assistants nous concède avec gravité et un Mojito : « Ca va être rude de tout tenir, car les organisateurs du CAS 2015 avaient stipulé par contrat le tournage de 15 vidéos de buzz, 3 interviews du PDG et un webdoc ». Après nous avoir demandé combien nous prenions pour des tournages vidéo, une seconde équipe de réal’ pourrait être rapidement acheminée sur place, au frais d’un sponsor.

Email
Print
Plus dans Société
Personne n'avait rien remarqué d'anormal...
Il croyait co-worker depuis 2 ans, mais était dans une simple salle d’attente

Etienne Moutiflot n'en a pas cru ses oreilles quand on lui a montré le panneau, accroché au dehors du local...

Parfois, bien prononcer un nom de start-up peut vous éviter des ennuis...
Elle croit lever des fonds sur Ulule, mais créé un compte « hot » sur Ulla

C'est la terrible méprise qui est arrivée à Penny B. jeune étudiante hollandaise de 23 ans, mordue d'aventures entrepreneuriales. Il...

Fermer