Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Branched | June 22, 2017

Revenir en haut

Haut de page

Soyez le premier à commenter cet article

Une chinoise sauvée par un selfie, face à un ours qui se filmait en GoPro !

Une chinoise sauvée par un selfie, face à un ours qui se filmait en GoPro !

| Le 23 juin 2014

L'ours se filmait avec une GoPro.

La randonneuse déclare : « il m’a terrifié, comme je l’ai dit en live-tweet »

Une jeune randonneuse chinoise peut dire merci aux nouvelles technologies ! C’est en effet en marchant dans la forêt de Chang Jiang la semaine dernière, qu’elle a été sauvée in extremis par un… selfie.

Xin Ofone (c’est son nom) marchait en effet depuis près de deux heures sur un sentier escarpé de forêt, quand elle s’est s’arrêté pour souffler un peu, vérifier l’état de ses investissements en bourse et surtout se faire un selfie sexy en pleine nature. Checkant immédiatement si elle trouvait du réseau pour son smartphone, un hotspot Free s’est inopinément déclenché, pour une raison encore inconnue.

Elle a alors pris la pose caractéristique pour une selfie girl : sourire béât, tête penchée légèrement et tee-shirt relevé pour montrer ses seins. L’arrière plan était aussi assez joli d’ailleurs : un bosquet en fleur sur la droite, un sapin sur la gauche, une zone de déchets nucléaires en contrebas.

Se mirant dans son smartphone, elle tout juste eu le temps de voir un ours bondir à l’arrière plan dans son dos et la menacer férocement toutes dents dehors. Xin a alors ajouté un filtre sepia à son cliché, recadré légèrement, ajouté la légende « Oh my god, what a fear with this bear but see my boobs !« , puis confirmé sa publication sur Instagram, non sans avoir archivé le cliché sur Flickr en galerie « my best boobs in wildlife« , envoyé un SMS pour alerter ses parents et son petit copain, puis pré-rédigé une note (juste les premières lignes) pour son Tumblr. Paniqué, elle a alors fuit à toute vitesse, pour échapper aux griffes de l’ours.

L’explication était simple

On a retrouvé deux jours plus tard l’ours en question, qui s’ébattait lors d’une partie de pèche au saumon en HD plein écran (organisée par GoPro). L’agent du mammifère, M. Kao Bang, tient à rassurer Xin a prosteriori : « Navré d’avoir effrayé cette honorable citoyenne de la République populaire. Mais à ce que nous a expliqué l’ours -dont les propos ont été saisi grâce à Google Traduction- elle le gênait dans son propre champs. Il était en train de faire des essais avec sa GoPro et ses oursons, Grigriffe et Poilu. Y montrer des seins nus, ce n’est pas toléré par notre projet pédagogique et la censure« .

Le réalisateur et la première équipe de tournage du projet de l’ours (un documentaire sur les bières intitulé « Beers for Bears« ), voyaient aussi leur travail ainsi ruiné… Le producteur, Ming Li Moo enfonce le clou : « les gens n’imaginent pas… ça coûte cher, de tourner un film spontané et inattendu, dans les conditions du réel, avec une GoPro. Sans compter la post-prod et la distribution à l’étranger« .

Un dénouement heureux

Xin est depuis rentrée dans son village, où elles est devenue une véritable célébrité.

Car la vidéo de sa fuite devant l’ours a fait un véritable tabac sur YouTube et 9Gag. Pas celle prise par l’ours (saisi par les autorités), mais celle filmée depuis les airs par un aigle qui passait par là, et vends ses services de drone aérien à ses heures perdues. En effet, dans sa précipitation, Xin n’avait pas eu le temps de rebaisser son tee-shirt… L’aigle commente : « Le mois dernier, j’m'étais fait un paquet de fric aussi avec un garde forestier qu’un élan en rut avait confondu avec sa femelle…« .

Kao Bang confirme que cette histoire et surtout la scène de la fuite, pourrait inspirer, après un deal entre l’ours et Xin, au prochain hit de l’été du chanteur coréen Psy.

Cette histoire primesautière aura en tout cas le mérite de nous faire mettre à jour un vieil adage populaire bien connu : « Il ne faut pas prendre en vidéo la peau de l’ours, avant de l’avoir cadré« .

Email
Print
Plus dans Société
Les matchs sont influençables à distance. Mais on ne voit rien !
Coupe du Monde : des anti-foot piratent les matchs depuis leur salon !

La Coupe du Monde 2014 n'en finit pas de générer son lot de mécontents, au Brésil mais aussi en France...

garçon jouet branched
USA: un digital native pré-pubère et dépendant en traitement de choc !

Tout a commencé il y a un mois, un dimanche matin, à Bâton Rouge, en Louisiane. Paul et Emily Comik,...

Fermer