Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Branched | February 23, 2018

Revenir en haut

Haut de page

Soyez le premier à commenter cet article

Les Masques Bleus de Twitter : nouvelle force de la Paix !

Les Masques Bleus de Twitter : nouvelle force de la Paix !

| Le 21 mai 2014

FTP branched 2La rencontre fut discrète et rapide, un vendredi soir en banlieue parisienne. Nous avions reçu un appel téléphonique secret la semaine précédente, au son d’une voix déformée façon cordes vocales métalliques : « Nous sommes les Masques Bleus. La nouvelle force d’action et d’interposition pacifiste internationale. Et nous avons une déclaration importante à faire ». Rendez-vous fut pris donc, et voici le compte-rendu intégral de notre entretien.

Branched : Bonjour, alors vous êtes les Masques Bleus. C’est quoi au juste, une association de consommateurs en colère ?

MB : Bonjour monsieur. Non, nous sommes un mouvement politico-sociétal éphémère à caractère permanent, et tout entier dédié à la résistance pacifique. Nous réunissons des membres dans toute la France, y compris dans la Meuse et même en Corse du sud. Et bien sûr, nous sommes international. Le Masque Bleu porté sur le visage, est notre signe de ralliement.

Branched : Bien, vous êtes donc nombreux. Mais que réclamez-vous au juste ?

MB : Nous ne réclamons rien. Nous faisons don de notre personal branding, de notre réseau et de notre audience cumulée, pour nous interposer lors de conflits d’envergure, qui empoisonnent la vie des honnêtes citoyens. Par exemple les querelles de voisinage, les bagarres entre rappeurs, les matchs de foot qui dégénèrent, etc. Nous intervenons aussi lors des fêtes de communion ou de bar-mitzvah qui tourneraient mal, l’alcool faisant… Nous sommes là et nous nous interposons pour empêcher que cela dégénère.

Branched : D’où est partie l’idée de cette force ?

MB : Des printemps arabes, des grands conflits internationaux où l’on voit bien que Twitter joue un rôle central. Les gens ont peur de la liberté des tweets, qui témoignent en temps réel de ce qui se passe.

Branched : Donnez nous un exemple concret d’une de vos actions ?

MB : Très bien, vous doutez de notre force de frappe. Voyez, cela n’a pas été communiqué à l’époque : mais si le pugilat entre Cyril Hanouna et Antoine de Caunes n’a pas éclaté en véritable guerre, c’est grâce à nous. Nos agents ont agi discrètement, en passant par les « DM » sur Twitter. Nous avons calmé les deux animateurs et leur employeur.

Branched : En gros, vous prétendez remplacer les forces de maintien de la paix plus classiques ? Comme les videurs de boîte de nuit, ou les agents d’ambiance des transports en commun… ?

MB : Non, nous ne voulons pas voler le pain dans la bouche des honnêtes français ! Chaque professionnel assermenté et dûment formé a sa place dans notre société, si compliquée à gérer. Mais nous ferons mieux à terme, car nous sommes nombreux, connectés et organisés.

Branched : Rassurez la France qui a peur. Vous n’envisagez bien que des actions pacifistes et sans portée véritable ?

MB : En fait, nous développons un pacifisme engagé de type activiste positionniste. Nous sommes donc pour des happenings géo-limités et à durée périmable. Par exemple, nous faisons aussi des flash-mobs express de 140 secondes, sur des places publiques (cf : notre photo), où nous affichons nos Masques Bleus et notre slogan « Twitter nous sauvera ! », en brandissant silencieusement des pancartes.

Branched : Et ça marche ?

MB : Heu… nous sommes en train d’évaluer les KPI de cette série d’actions décidée par notre précédent président, qui a du malheureusement nous quitter précipitamment.

Branched : Pourquoi est-il parti ? Des menaces reçues ?

MB : Non, un dommage collatéral navrant. Il s’est interposé pacifiquement à Marseille à la sortie d’un match de foot OM-PSG, gagné par les parisiens, et… nous avons perdu sa trace depuis ce soir-là. Contacté par nos soins, un patron de bar témoin de la soirée nous a dit : « Hé peucherre, ce couillon est parti visiter les Dorades de près ». Nous avons cherché à joindre le compte Twitter des « Dorades », mais sans succès…

Branched : Nous sommes navrés. Revenons à vos actions, elles pourraient se durcir ?

MB : Nous pourrions en effet passer à des formes d’engagement plus radicales. Nous pourrions être équipés d’élastiques de couleur bleue, à envoyer sur les belligérants, qui font un bruit de « cui-cui-cui » en volant dans l’air. Et nous pourrions aussi porter d’autres signes de ralliement annexes : par exemple des matraques anti-émeutes bleues, avec barre centrale en téflon.

Branched : Dernier point, on dit « Twittosigner » ou « se twittenroler » dans votre mouvement ?

MB : Heu, en fait nous avons ouvert un sous-comité d’action réflexive qui doit trancher sur la question, et produire une documentation idoine pour tout nouveau membre entrant. Mais vous avez raison de le souligner, c’est un point capital.

Branched : Et vous n’utilisez pas Twitter, pour poser la question à la communauté connectée ?

MB : Ben non voyons, tout le monde sait que Twitter, c’est du bullshit total. Faut être sérieux quand même. Notre mouvement ne vise au final qu’à placer des députés au Parlement, et déjà faire que les Masques Bleus soient un maximum portés lors de Carnavals et fêtes scolaires de cette fin d’année.

Email
Print
Plus dans Société
festival de cannes
A Cannes, des stars optimisées grâce à la bionique

On sait que le Festival de Cannes n'est pas seulement le grand rendez-vous du 7eme art. Il est aussi cette...

eurovision branched
Enorme bug de votation à l’Eurovision ?

On s'en doutait un peu. Mais le seul flair de la vindicte populaire n'aurait suffi à rétablir l'honneur bafoué de...

Fermer