Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Branched | January 19, 2018

Revenir en haut

Haut de page

Soyez le premier à commenter cet article

Les stagiaires de la Silicon Valley, vraiment mieux logés ?

Les stagiaires de la Silicon Valley, vraiment mieux logés ?

villa high tech branchedAprès les révélations sur les émoluments de certains stagiaires de la Silicon Valley, soit disant mieux payés que de bons et honnêtes travailleurs américains, le train de vie de ces happy fews first class n’en finit pas d’interroger…

Mais parfois, on est surpris de voir que leurs conditions de vie, voire même de survie, ne sont pas si idylliques qu’aux premiers abords… Que dire par exemple, des logements de fonction temporaires qui leur sont proposés ? A l’instar du modeste pied à terre collectif que leur réservent certaines grandes compagnies du web et des réseaux sociaux (notre photo).

Michaël Glassdoö, un européen nordique expatrié en terres californiennes pour y exercer son talent de développeur en environnement mobile, témoigne de sa surprise : « Une entreprise cotée de la Silicon m’a contacté via direct message sur Twitter il y a 6 mois. Elle me proposait un stage de 9 mois, à 4000 dollars par mois, et un duplex dans une résidence privatisée où elle a investi… J’ai hésité. Déjà car la fonction de VP Digital Strategist Manager avec place au board était insuffisante par rapport à mon profil ».

De fait, le stagiaire rechignait aussi en raison du fait que le duplex de 200 m2 était à partager avec… une autre personne. Vous avez bien lu. « Impossible pour moi, de me concentrer et être productif dans un environnement bruyant et où je ne puisse pas m’isoler ». La personne en question, une mannequin suédoise en lancement de carrière aux USA, a du de fait chercher un autre co-locataire en toute urgence. Et face à l’impossibilité d’en trouver, elle a du être raccompagnée à la frontière mexicaine sans plus de ménagement.

Appel à la solidarité

Plus que jamais, le gouverneur de Californie, Arnold Schwarzenegger, appelle à la mobilisation des concitoyens pour aider à résoudre ce grave problème : « Il en va de l’avenir des Etats-Unis d’Amérique que de savoir attirer les talents internationaux, pour développer nos entreprises et verrouiller nos brevets. Une collecte sera organisée pour permettre à M. Glassdoö de venir s’installer résolument dans une villa indépendante, selon ses critères qui sont des plus compréhensibles ».

A défaut de succès dans cette opération qu’on peut qualifier de la dernière chance, il serait envisager de raser une résidence étudiante de la faculté de sociologie voisine, pour y construire une résidence privatisée avec plusieurs unités de vie autonome. « Dans ce cas, ce serait même une vitrine de la technologie US », s’emporte le gouverneur. « Nous y concentrerions toute notre domotique, robotique, électronique au service des meilleurs VRP de la Nation ».

Email
Print
Plus dans Société
pharrel branched
Pharrel Williams créé un labo de design GoogleGlass !

Le musicien à succès américain Pharrel Williams n'en finit plus de rebondir d'une idée à une autre. Préoccupé comme chacun...

e-cigare branched
L’e-cigare : le gros engin de fumage fait débat

Le succès des e-cigarettes -encore nommée souffleuses à plaisir ou même pompette fuminolante- n'est plus à démontrer en France comme...

Fermer